30 août 2006

Scène de crime

Je rentre dans la cuisine, les filles sont déjà assises, serviettes au cou et attendent visiblement que quelque chose se produisent. Je me dirige vers les céréales quand je note une flaque noirâtre, un peu séchée sur les bords, qui suinte jusque sous la table et presque dans mes pieds! Je me penche, l'origine du suintement semble être une chaise. Horrreur, sur la chaise, un paquet déjà décongelé (et donc à ne jamais recongeler,règle numéro un de la cuisine moderne) et encore gouttant sur le sol de poêlée campagnarde de chez Mr U. D'où il sort, lui? Je suis bien certaine de ne pas avoir sorti ce sachet du congélateur, moi, et les pois n'ont pas (encore) la force nécessaire pour forcer sa porte, alors?

Qu'est ce qu'un Jardinier fabrique dans un congélo à pas d'heure du matin? Il se fait un steack-céréales (note qu'il en a le droit absolu, et pas forcément le goût...), il a confondu avec la porte du frigo (note : il ne fait jamais ce genre de choses, même distrait, même endormi, il ne sale pas son café, ne met pas d'éponge au congélateur, ne met pas une chaussette rouge et l'autre verte, jamais...). Je cherche des yeux des indices dans la cuisine et tombe sur un morceau de plastique déchiré, et pas n'importe lequel : un morceau de sac à glaçons...

TILT...

Mon homme s'est préparé un thé (celui là même que je lui aurais préparé avec amour si je m'étais levé...). Il était trop chaud. Il a voulu le refroidir avec un glaçon. Les glaçon étant sous le sachet de légumes, il a posé le dit sachet sur la chaise, a galéré avec les glaçons, les a mis dans son thé et a oublié les légumes.... Je devrais sans doutes retrouver la tasse à coté du canapé...
Voilà comment ne pas respecter ses bonnes résolutions vous emmène au saut du lit à vous taper 20 mn de ménage (oui les filles ont pataugé dedans...) et 10 de cuisine... Et gremeuleumeleum, à en oublier votre propre petit déjeuner!!

1 commentaire:

Mademoiselle Agnès a dit…

Ce n'est pas charitable, mais qu'est-ce que je rigole!

Merci tout plein pour ce fou-rire du soir!