26 mars 2008

Dis maman, elle est où la Belgique de mon papa?

Billet d'humeur pour une matinée nuageuse
Serait-ce les racines belges de mon homme (et donc de mes filles) qui parlent à travers moi? Je me refuse à ne pas partager ce que je sais d'un insidieux racisme quotidien, dont la scène se tient juste derrière ces pointillés pourtant subtils qui nous séparent de ces "braves parmi les gaulois" (clin d'oeil à mon homme).
Les français ont connu jadis l'interdiction de leurs cultures et de leurs langues, à grands coups de règle sur les doigts, les enfants ont désappris leurs racines, leurs mots ne sont bien souvent que souvenir et leur culture, folklore.
Autres temps... les moeurs pourtant, semblent n'avoir pas bougé, la politique sert encore et encore racisme et nationalisme, aujourd'hui en Belgique, cette espèce de gale qui n'ose prendre nom attaque peu à peu tout le quotidien des ces personnes dont le seul crime serait de parler, ho l'infamie, français. Après la politique et la vie quotidienne de leur parents, voilà que la bête s'attaque aux enfants.
Là, juste de l'autre coté des pointillés, dans les aires de jeux pour enfants, un règlement permet de refuser l'entrée des enfants non néerlandophones. Sous couvert de sécurité bien sur, vous imaginez bien, si ces pauvres petits ne comprenaient pas les consignes des responsables des dit lieux, quel danger, vraiment, pour tous!! Imaginez deux secondes Eurodisney pris d'assaut par des hordes de touristes même pas français! Blanche neige n'y retrouverai pas ses nains...
Comme si bien dit dans ce blog dont je ne fais finalement que relayer les propos, quand va-t-on poser une belle étiquette sur tous ces enfants, et sur leur parents, histoire d'être bien sur de ne pas se mélanger à ces gens là, qui, outrecuidanse, ne portent pas la couleur de leur infamie sur leur peau.

1 commentaire:

Bagheera a dit…

Consternée, je suis...